ACTUALITÉS

MALAKOFF MEDERIC a réalisé un sondage sur les arrêts de travail en France. 2011 salariés ont été interrogés, dont 1507 qui s’étaient vu prescrire un arrêt maladie dans les douze mois précédant l’enquête réalisée en fin d’année dernière. Les résultats publiés montrent que 13 % des arrêts maladie sont imputables uniquement au travail (burnout, TMS, accidents…), 19 % sont liés à un contexte à la fois professionnel et non professionnel, tandis que les 67 % restants sont purement non professionnels (maladies ordinaire, TMS, chirurgie/opération...). 28 % des sondés avouent ne pas avoir utilisé des jours d’arrêt prescrits : 17 % ne les ont pas pris du tout et 11 % seulement partiellement. Des chiffres à la hausse puisqu’ils n’étaient que 19 % en 2016 à ne pas respecter les arrêts qui leur étaient prescrits. Des renoncements que les salariés expliquent par leur conscience professionnelle (« Il n’est pas dans mes habitudes de me laisser aller », « Impossible de déléguer mes tâches »…) et des considérations financières (perte d’argent/jours de carence, peur de perdre son emploi…). En conséquence, 65 % des personnes interrogées ont travaillé tout en étant malades au cours de l’année précédant le sondage. Et ils sont 47 % à regretter de ne pas être restés chez eux comme leur médecin les y invitait.  

LE CHIFFRE DU MOIS

  • 18,9 % des salariés en France métropolitaine (hors apprentis), soit 4,4 millions de personnes, occupent un emploi à temps partiel. Un taux qui a triplé en quarante ans.

Source : Insee

ÉVÉNEMENT

Tous les 3 ans, le Festival international des films de prévention (IMFP) récompense des films ou des productions multimédias sur la sécurité et la santé au travail. La prochaine édition aura lieu à Toronto du 5 au 7 octobre 2020. Les participants ont jusqu’au 29 février pour soumettre leurs œuvres au jury du festival. Les médias en compétition doivent être des supports produits à partir de janvier 2016 : films, documentaires, animation, vidéoclips, blogs, courts métrages, spots télévisés, sites web, applications, formation sur le web, apprentissage en ligne et médias sociaux. Il peut s’agir d’une production professionnelle ou amateur, d’organisations nationales et internationales, d’entreprises et d’institutions, ainsi que d’agences et de cinéastes, d’étudiants, de personnes physiques, etc.

Pour participer, voir le site de la manifestation

Damien Larroque

Haut de page