ACTUALITÉS

L’AGENCE NATIONALE de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a publié un rapport d’expertise proposant un état des lieux des risques professionnels dans le secteur de la gestion des déchets, qui représente plus de 93 000 salariés en France. L’étude s’est penchée sur 28 filières comprenant les filières à responsabilité élargie du producteur (REP), les filières déchets ménagers et assimilés, déchets organiques et déchets du BTP, ainsi que des filières « matériaux » (verres, plastiques, métaux...).

« La grande variété des déchets et des procédés mis en œuvre pour leur gestion implique des expositions professionnelles très diverses, souligne le rapport. Outre les risques chimiques (CMR et autres substances dangereuses pour l’être humain) et biologiques (moisissures, endotoxines, agents infectieux…), […] les travailleurs du secteur sont susceptibles d’être exposés à des risques multiples. » Parmi lesquels figurent ceux liés à l’exposition aux poussières, à des agents physiques (ambiances sonore, thermique, ou lumineuse, vibrations mécaniques…), à l’organisation du travail (contraintes posturales, manutentions, charge physique, gestes répétitifs…), à la circulation de véhicules et au déplacement des personnes. Le secteur des déchets est l’un des plus sinistrés au niveau national. L’indice de fréquence moyen des accidents de travail (AT) y atteignait 59 pour 1 000 salariés en 2016. 

Haut de page