ACTUALITÉS

Les entreprises françaises sont bien impliquées dans la santé et la sécurité au travail. Elles seraient 91 % (88 % des PME) à avoir formalisé une politique de santé et sécurité au travail et 84 % à avoir réalisé leur document unique. Ces données plus qu’encourageantes sont extraites du 1er baromètre (1) sur la place de la santé et la sécurité au travail réalisé par Prévisoft, un éditeur de logiciels et cabinet de conseil en prévention des risques professionnels. En revanche, un quart d’entre elles ne l’ont pas fait suivre d’un plan d’actions, n’allant pas au bout de leur démarche de prévention et de réduction des risques professionnels. Par ailleurs, près de 20 % des entreprises interrogées n’ont pas encore mis en place de plan de formation relatif à la SST, et ce malgré le caractère obligatoire de nombre de formations. Seules 65 % assurent systématiquement des formations pour les postes à risques.

D’autres points de vigilance concernent la sécurité des intérimaires, des CDD et des sous-traitants. Plus de 70 % des entreprises interrogées font appel à des intérimaires ou à des salariés en CDD. Mais une entreprise sur quatre ne forme pas systématiquement ces salariés aux règles de sécurité internes et 16 % reconnaissent ne pas faire d’analyse de risques lors de l’intervention d’un sous-traitant sur leur site.

1. Enquête réalisée en avril et mai 2017 à partir d’entretiens, sur un échantillon représentatif de 300 entreprises de 50 salariés et plus.

Grégory Brasseur

Haut de page