ACTUALITÉS

Irrespect de la réglementation, insuffisance des mesures de prévention, manque d’information des personnels... L’ouverture et le déchargement de conteneurs présentent des risques professionnels encore trop souvent négligés, révèle une étude réalisée par l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail.

L’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU‐Osha) a rendu publique en avril dernier une étude portant sur les risques encourus par les professionnels lors de l’ouverture des conteneurs de transport. La plupart de ces derniers font l’objet, afin de préserver leur contenu des nuisibles, de fumigation avec de la phosphine, du bromure de méthyle ou du formaldéhyde notamment.
Les travailleurs portuaires exposés à ces pesticides peuvent être victimes de contaminations aiguës et d’effets à long terme sur leur système cardiovasculaire et nerveux central. Le rapport de l’Agence pointe un certain nombre d’écueils qui gênent la mise en place d’une démarche de prévention efficace. Ainsi, selon elle, les conteneurs fumigés ne sont presque jamais étiquetés comme tels et les procédures de sécurité lors de leur ouverture et de leur déchargement sont insuffisantes. Les évaluations de risques adaptées ne sont pas faites, il n’existe pas de protocole de dépistage clair et normalisé pour mesurer les polluants résiduels et les incidents ayant des répercussions sur la santé sont insuffisamment signalés.
En conclusion de l’étude, des recommandations visent à pallier ces lacunes : ne pas ouvrir sans évaluation appropriée des risques, utiliser des détecteurs dans le cadre de procédures normalisées, faire respecter la législation relative à l’étiquetage des conteneurs fumigés, créer et mettre en œuvre des procédures là encore normalisées pour le dégazage et la ventilation, informer les travailleurs...
Dans ce contexte, il est utile de rappeler que l’INRS propose sur son site internet des documents qui permettent de répondre pour partie à cette volonté de bonnes pratiques et d’information. La brochure « Ouvrir et dépoter un conteneur en sécurité » s’adresse aux employeurs et aux personnes chargées de prévention des secteurs logistiques et portuaires. Elle propose des points de repère méthodologiques pour aider à la mise en place d’actions visant à limiter les risques d’exposition aux pesticides. L’affiche AD 772 décrit, de manière illustrée, les quatre étapes à respecter pour agir en sécurité lors de l’ouverture d’un conteneur, tout comme le dépliant « Dépoter un conteneur », qui présente entre autres les mesures d’urgence à appliquer en cas de problème. 

Damien Larroque

Haut de page