ACTUALITÉS

L’une des actions du Plan santé travail 3 vise à améliorer la prise en compte de la polyexposition ainsi que l’identification de certaines filières professionnelles particulièrement exposées aux risques cumulés. À ce titre, un premier état des lieux, piloté par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), a permis de recenser les principales actions conduites dans ce domaine, l’INRS y ayant contribué à travers ses travaux sur les risques chimiques.

Ce travail a consisté à collecter et analyser les études, pratiques et orientations disponibles sur la question de la poly­exposition. L’Anses souligne que les travaux et les actions les plus avancés dans le domaine portent sur les expositions aux substances chimiques, mais que la connaissance des employeurs et des travailleurs sur ces risques reste insuffisante. Concernant les autres facteurs de risques tels que les facteurs physiques ou biologiques, l’analyse relève le faible investissement sur ces sujets. Enfin, les travaux sur les contraintes organisationnelles et psychosociales sont en plein développement. L’enquête recense également quelques outils de prévention ainsi que des actions d’information et de formation mises en place pour mieux prendre en compte les aspects de polyexposition.

Cet état des lieux permet de dégager des premiers enseignements en vue d’identifier, dans une seconde phase d’analyse, des filières professionnelles particulièrement exposées aux risques cumulés.

Haut de page