ACTUALITÉS

« La lutte contre le burnout est un des grands défis de notre époque. Avec ce financement de projets (8 000 € par projet), nous misons sur la prévention. Le but est de faire naître de nouvelles initiatives et de diffuser des connaissances et des bonnes pratiques », a déclaré Kris Peeters, vice-premier ministre et ministre de l’Emploi. L’appel à projets pour la prévention du burnout lancé dans le courant de l’année 2018 par les partenaires sociaux au sein du Conseil national du travail a reçu plus de 200 propositions parmi lesquelles une cinquantaine ont été retenues. Nombre de ces projets visent le secteur des soins de santé, mais également de grandes entreprises technologiques, voire un secteur entier. Les projets ambitionnent, entre autres, le développement d’outils d’(auto-)évaluation, la sensibilisation et la formation pour s’attaquer au stress ou pour le détecter dans un contexte spécifique. Les projets sélectionnés auront une durée d’un an avant d’être évalués en concertation avec les experts et les partenaires sociaux. Les bons exemples seront promus, avec l’idée de pouvoir appliquer à plus grande échelle les projets retenus.

Haut de page