ACTUALITÉS

Bright Link, start-up rattachée à l’Université catholique de Louvain et spécialisée dans la prévention du burnout, a interrogé 5 000 salariés volontaires sur des aspects liés à leur travail et à leur vie. Les résultats montrent qu’un salarié répondant sur cinq est proche de l’épuisement. Le fait de recevoir des directives de travail contradictoires est le principal facteur de stress ressenti (65 %), suivi de près par la charge de travail (62 %). Bright Link y voit l’expression d’une organisation du travail au sein de laquelle au travail habituel s’ajoute une confrontation difficile avec le passage au numérique. La transformation des entreprises est lente et demande « aux collaborateurs de la flexibilité et l’acquisition de nouvelles compétences », souligne la start-up. L’hyperconnectivité est ressentie par 58 % des salariés et la quantité de mails représente un facteur de stress pour 54 % d’entre eux. 

Haut de page