ACTUALITÉS

© Gaël Kerbaol/INRS/2016

© Gaël Kerbaol/INRS/2016

Le ministre de l’Agriculture a annoncé la publication prochaine d’un décret visant à faire reconnaître le cancer de la prostate comme maladie professionnelle pour les travailleurs ayant été en contact avec le chlordécone. Ce pesticide a été utilisé à grande échelle notamment pour lutter contre le charançon noir dans les plantations de bananes aux Antilles jusqu’en 1993, soit trois ans après son interdiction en métropole. Cela a entraîné une contamination des sols, mers et rivières. Selon Santé publique France, plus de 90 % de la population adulte en Guadeloupe et Martinique serait contaminée par le chlordécone. En juin dernier, une expertise de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) confirmait une « présomption forte de lien entre l’exposition au chlordécone de la population générale et le risque de survenue de cancer de la prostate ». 

Haut de page