ACTUALITÉS

© Gaël Kerbaol/INRS/2019

© Gaël Kerbaol/INRS/2019

Le troisième rapport Carto Amiante vient d’être publié. Initié en 2014 par la direction générale du travail, l’INRS et l’OPPBTP, le projet Carto Amiante permet d’établir une cartographie de l’empoussièrement amiante des processus de travail les plus courants du BTP en sous-section 4. Il inclut désormais les résultats de quatre nouvelles situations de travail : application de peinture ou d’enduit sur peintures et enduits intérieurs ; pose de toile de verre ou de papier peint sur peintures et enduits intérieurs ; dépose de papier peint (raclage) sur peintures et enduits intérieurs ; grattage manuel sur peintures et enduits intérieurs. Ce travail vient compléter deux séries de résultats et de préconisations issues d’une campagne massive de mesurage d’empoussièrement concernant onze situations de travail présentées en 2017 et 2019. Les résultats obtenus sous le contrôle de superviseurs sont encourageants avec globalement de faibles niveaux d’empoussièrement : sur quinze processus de travail exploitables, treize sont de niveau d’empoussièrement 1 (empoussièrement inférieur à 100 fibres/litre) et deux sont de niveau 2 (empoussièrement compris entre 100 et 6 000 fibres/litre). Ces niveaux d’empoussièrement peuvent être obtenus par des solutions opérationnelles simples en matière de prévention du risque amiante, notamment grâce à la maîtrise du geste professionnel et au respect du mode opératoire proposé pour chaque situation de travail.

Pour en savoir plus : www.carto-amiante.fr

Haut de page