ACTUALITÉS

Les chutes de plain-pied ou de faible hauteur sont les principales causes d’accident du travail en France. L’INRS propose des solutions de prévention pour diverses situations de travail.

© Sylvain Larnicol pour l’INRS/2012

© Sylvain Larnicol pour l’INRS/2012

Comment sécuriser les escaliers pour prévenir les risques de chutes ? Quels sont les aménagements à prévoir au niveau des mezzanines ? Quel est l’équipement d’intervention de faible hauteur le plus adapté à l’activité ? Quelles solutions pour les déplacements dans ou à l’extérieur des locaux ? À travers plusieurs fiches pratiques illustrées, l’INRS propose des solutions de prévention à destination de toutes les entreprises et en particulier des TPE/PME. Souvent peu considérées, les chutes de plain-pied ou de faible hauteur sont la deuxième cause d’accidents du travail en France, et ce quel que soit le secteur d’activité. 
« Il faut tordre le cou à cette idée répandue que la chute de plain-pied est une fatalité, un événement bénin qu’on ne peut pas prévoir. C’est d’autant plus faux que certaines chutes peuvent avoir des conséquences graves, souligne François-Xavier Artarit, expert d’assistance conseil à l’INRS. Ces fiches généralistes très pratiques reviennent sur des situations diverses où les risques de chutes de plain-pied ou de faible hauteur peuvent être présents, que ce soit dans les locaux ou à l’extérieur. Elles rappellent certains points techniques relatifs aux installations, mais également d’autres relatifs aux aspects organisationnels ou encore liés à la formation des salariés. » L’objectif : montrer que des actions simples sont possibles et peuvent permettre d’éviter l’accident. 

Agir est possible

En ce qui concerne les escaliers, il s’agira par exemple de vérifier la qualité de l’éclairage (ni trop faible ni trop fort), la bonne adaptation de la main courante, la présence de bandes antidérapantes visibles sur le nez des marches, mais également de veiller à leur entretien et aux risques liés à l’encombrement de l’espace ou au port de charges. La fiche insiste également sur certaines informations à rappeler aux salariés, comme le fait de ne pas utiliser un téléphone, une montre connectée ou une tablette lors des déplacements. 

« Tous les secteurs d’activité sont concernés. Il faut amener les chefs d’entreprise à entrer dans une démarche de prévention des chutes et à se poser les bonnes questions, en leur montrant que, même sur l’existant, il y a des moyens d’agir », poursuit François-Xavier Artarit. 

En savoir plus

  • Sécuriser les escaliers. Risques de chutes, ED 6447, INRS.
  • Sécuriser les déplacements dans les locaux. Risques de chutes, ED 6448, INRS. 
  • Sécuriser les déplacements à l’extérieur des locaux. Risques de chutes, ED 6449, INRS. 
  • Sécuriser les mezzanines. Risques de chutes, ED 6450, INRS. 
  • Sécuriser les interventions de faible hauteur. Risques de chutes, ED 6451, INRS. 

Grégory Brasseur

Haut de page