ACTUALITÉS

L’INRS a étudié l’efficacité de sept modèles d’un nouveau type de masques de protection respiratoire avec pli vertical et élastiques derrière les oreilles – dits de forme KN 95. Bilan : moins de 1 % des essais réalisés ont été réussis, quels que soient la forme du visage et le modèle choisi. Bien que certifiés FFP2, ces masques ne protègent par conséquent pas efficacement leur porteur, faute d’un bon ajustement au visage, et l’INRS ne les recommande pas comme appareils de protection respiratoire. Tous les secteurs sont concernés, notamment les milieux de soins, où le port d’un masque FFP2 est recommandé pour lutter contre la transmission de certaines infections, mais aussi le BTP, la métallurgie, l’agroalimentaire…, pour protéger les salariés en cas d’exposition à certains agents chimiques et poussières (bois, farine, minéraux…). 

Haut de page