ACTUALITÉS

Dans plus d’un lieu de travail sur deux, le changement climatique aurait affecté les opérations, durant l’année écoulée. Mais la question n’a été abordée sous l’angle de la sécurité et la santé au travail (SST) que dans 8 % des lieux de travail. C’est ce que révèle l’enquête annuelle de l’Institut national de la santé au travail et du Centre pour la santé-sécurité au travail à laquelle ont répondu plus de 500 responsables SST. Les risques pour la SST les plus fréquemment identifiés étaient : la glissance accrue en hiver, l’exposition à la chaleur et l’utilisation d’équipements de protection contre la chaleur. Venaient ensuite les dangers et les conséquences d’événements météorologiques extrêmes (tempêtes et inondations), les variations des précipitations et les maladies causées par les tiques et autres animaux.

Haut de page