ACTUALITÉS

Si une infection due au Sars-CoV2 survient dans un cadre professionnel, la Covid-19 qui en résulte peut être reconnue au titre d’un accident du travail sur la base des connaissances actuelles relatives à la propagation du virus. Pour cela, il faut pouvoir prouver que l’infection est due à un contact professionnel intensif avec une personne reconnue avoir été infectée par le coronavirus. La durée et l’intensité du contact sont les facteurs les plus importants. Faute de pouvoir identifier une personne contact spécifique, un phénomène d’infection massif dans l’entreprise peut suffire. Cela s’applique également si l’infection s’est produite sur le chemin du travail. L’assurance accident compétente doit vérifier et évaluer au cas par cas si les conditions de reconnaissance d’une maladie Covid-19 comme accident du travail sont remplies. D’autre part, la reconnaissance de la Covid-19 en maladie professionnelle exige que la victime ait travaillé dans un service de santé, d’aide sociale ou dans un laboratoire ou qu’elle ait été exposée à un risque avec la même intensité dans le cadre d’une autre activité.

Haut de page