Ce site est édité par l'INRS
Démarche de prévention

Prévenir le risque biologique et chimique dans l'agroalimentaire

Gilles Sospedra et Fabrice Martinet sont contrôleurs de sécurité à la Carsat Rhône-Alpes. Ils nous expliquent leur action au sein de l'entreprise agroalimentaire Corico, qui a mis en place une démarche de prévention des risques de troubles musculosquelettiques (TMS) suivie d'une démarche de prévention des risques biologiques et chimiques.

Lien copié
Partager l'article
Lien copié

Travail & Sécurité. Gilles Sospedra et Fabrice Martinez, vous êtes tous les deux contrôleurs de sécurité à la Carsat Rhône-Alpes. Vous êtes intervenus auprès de l'entreprise d'agroalimentaire Corico pour l'aider dans sa démarche de prévention des risques professionnels et notamment du risque biologique et chimique. Pouvez-vous nous expliquer votre action ?

Gilles Sospedra : Aujourd'hui, nous sommes chez Corico, établissement ciblé TMS Pro sur la saison un 2014-2017, qui a engagé un travail de fond sur la problématique et qui depuis, fort de ses analyses et études de postes, on pu creuser d'autres problématiques et d'autres risques comme le risque biologique et le risque chimique. Et c'est à ce titre que j'ai sollicité le groupe chimie de la Carsat Rhône-Alpes et Fabrice, ici présent, pour accompagner l'établissement.

Fabrice Martinet : Nous avons réalisé une première campagne de prélèvements de biocontaminants afin d'évaluer le niveau de risque sur les postes de conditionnement de saucissons. Puis, nous avons également regardé la partie préparation des épices. Suite à cette première campagne de prélèvements, nous sommes partis sur un accompagnement de l'entreprise, sur un projet de mise en place d'un système de ventilation pour améliorer les conditions de travail et réduire les niveaux d'exposition à ces contaminants. Sur les postes de conditionnement, ce qu'on sait, c'est qu'il y a des sources d'émissions, en particulier sur ce qu'on appelle le débarrage - ou l'enlèvement des portiques des saucissons - puis à la dépose ensuite du saucisson sur le convoyeur du système de conditionnement d'ensachage. Donc, ces deux points d'émissions ont été traités par la mise en place d'une cabine aspirante au niveau des portiques des saucissons pour le débarrage. Et puis, il y a un système d'aspiration type dosseret qui a été installé au niveau de la dépose des saucissons. Sachant que l'entreprise peut réaliser, mais de façon très épisodique, du farinage des saucissons, donc un système complémentaire peut être mis en place en fonction de l'opération.

Sur le poste épices, ce qui a été identifié en source principale d'émission de poussière et donc d'exposition pour les salariés, c'est le poste de pesée. Un dosseret aspirant a été mis en place au niveau de ce poste et puis aussi au niveau du déversement du produit pesé dans un bac, où a été mis une bouche d'aspiration spécifique sur ces bacs.

Gilles Sospedra : En fait, depuis que la démarche TMS a été mise en œuvre, l'entreprise s'est emparée de la méthodologie, donc avec écoute des salariés, prise en compte du travail réel, mais aussi des phases connexes. Tant et si bien que les installations qui ont été mises en place sur les deux postes prennent en compte tant l'activité réelle, que les phases de nettoyage, les phases de maintenance et d'interventions ultérieures. Ce qui fait de la démarche, une démarche très intéressante où chaque salarié a pu être écouté, a pu faire part de son ressenti et où les collaborateurs sont pleinement satisfaits des installations qui sont mises à leur disposition.

 

Les derniers podcasts

TRAVAIL À LA CHALEUR : QUAND ET QUELLES MESURES DE PRÉVENTION METTRE EN PLACE ?

27/05/2024

À partir de quand peut-on parler de travail à la chaleur ? Hormis la température, quels sont les autres facteurs importants à prendre en compte ? Les explications du Dr Emmanuelle Peris, experte d'assistance médicale à l'INRS.

LES PFAS, C'EST QUOI ? TOUT SAVOIR SUR LES POLLUANTS ÉTERNELS

27/03/2024

Les Pfas sont des substances chimiques qui ont pour particularité de se dégrader très peu, c'est pourquoi elles sont désignées également sous le terme de « polluants éternels » ou encore « produits chimiques ...

HÔTEL 5 ÉTOILES EN CORSE : INTÉGRER LA PRÉVENTION DÈS LA CONCEPTION

18/01/2024

Comment faciliter le travail des femmes et des valets de chambre ? En cuisine, quel sol et quels équipements choisir pour faciliter les opérations de nettoyage ? Anthony Robert-Carli, adjoint de direction à l'hôtel Les Regalia, nous explique comment la ...

ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES : UN LIEN ENTRE CARSAT ET ENTREPRISE

04/01/2024

César Namysl, secrétaire général de la FNTR Loire, explique le rôle de son organisation dans un programme de la Carsat Rhône-Alpes.

RENCONTRE AVEC LE GÂCHEUR DE NOTRE-DAME DE PARIS

05/12/2023

Patrick Jouenne est meilleur ouvrier de France dans la catégorie charpentier. Recruté par l'entreprise Le Bras Frères, en tant que gâcheur du chantier de Notre-Dame de Paris, il nous explique son parcours professionnel, le quotidien de son métier et les ...

LES OPÉRATIONS DE MAINTENANCE CHEZ URBASOLAR

10/10/2023

Urbasolar exploite des centrales photovoltaïques flottantes. Émilie Devictor, nouvelle directrice sécurité de l'entreprise, nous fait part de ses observations et des réflexions en cours pour faire progresser la prévention des risques ...

Voir tous nos podcasts